Menu

Histoire et culture

HISTOIRE DU GHANA

Discours d’indépendance du Dr. Kwame Nrumah à la république le 6 mars 1957.

L’histoire du Ghana avant le 15e siècle se concentre principalement sur les traditions orales. Cependant, on pense que des personnes ont pu habiter l’actuel Ghana à partir d’environ 1500 avant J.C. Les contacts européens avec le Ghana ont commencé en 1470. En 1482, les Portugais ont construit une colonie commerciale autour de la côte. Peu après, pendant trois siècles, les Portugais, les Anglais, les Hollandais, les Danois et les Allemands ont tous contrôlé différentes parties de la côte.

En 1821, les Britanniques ont pris le contrôle de tous les comptoirs commerciaux situés sur la Gold Coast. De 1826 à 1900, les Britanniques ont ensuite mené des batailles contre les autochtones Ashantis, et en 1902, les Britanniques les ont vaincus et ont revendiqué la partie nord du Ghana actuel.

En 1957, après un plébiscite en 1956, les Nations Unies ont déterminé que le territoire du Ghana deviendrait indépendant et fusionnerait avec un autre territoire britannique, le Togoland britannique, lorsque l’ensemble de la Gold Coast deviendrait indépendant. Le 6 mars 1957, le Ghana est devenu indépendant après que les Britanniques eurent abandonné le contrôle de la Gold Coast et des Ashantis, du Protectorat des Territoires du Nord et du Togoland britannique. Le Ghana est alors choisi comme nouveau nom pour la colonie nouvellement indépendante, à la place de la Gold Coast.

Le Big Six.
(De gauche à droite: Dr. Kwame Nkrumah, Emmanuel Obetsebi-Lamptey, Ebenezer Ako-Adjei, William Ofori-Atta, Joseph Boakye Danquah, Edward Akuffo-Addo)

Après son indépendance, le Ghana a été divisé en dix (10) régions différentes pour une administration efficace du pays. Kwame Nkrumah a été le premier Premier ministre et Président du Ghana moderne, et il a joué un rôle central dans la lutte pour la libération totale du continent africain. Il était un fervent défenseur de l’unification du continent Africain et a travaillé assidûment à la réalisation de sa vision, qui consistait à offrir à son pays et au continent dans son ensemble la liberté, la justice et une éducation de qualité pour tous. Son gouvernement a cependant été renversé en 1966.

La gouvernance politique du Ghana a ensuite été caractérisée par une série d’insurrections entre 1966 et 1979. En 1981, la Constitution du Ghana a été suspendue et les partis politiques ont été interdits dans le pays. Cette situation a entraîné une grave dépression économique et la migration de nombreux Ghanéens vers d’autres pays.

En 1992, la stabilité politique a été rétablie. Il y a eu un retour à la démocratie et le Ghana a adopté une nouvelle Constitution pour sa gouvernance démocratique. L’économie a été relancée et le Ghana reste le premier exemple de démocratie en Afrique. Six régions supplémentaires ont été créées en 2018, ce qui porte à 16 le nombre de régions au Ghana.

LA CULTURE GHANÉENNE

Groupes ethniques

Le Ghana compte une population d’environ 30,8 millions d’habitants. Les Ashanti constituent la plus grande communauté ethnique, représentant 5,43 millions de Ghanéens. Les autres groupes ethniques du Ghana ayant une population importante sont les Ga-Dangme, les Ewe et les Akan.

Une variété de langues indigènes comme l’Asante, l’Ewe, le Fante, le Bono, le Frafra, le Dagaare, etc. sont parlées au Ghana. L’anglais est toutefois la langue officielle et la lingua franca de la nation.

Pour plus d’informations sur le recensement du Ghana de 2021, visitez le site suivant 2021 Population and Housing Census – Ghana Statistical Service (statsghana.gov.gh)

Religion

Les Chrétiens représentent 71,2% de la population du Ghana. Les Musulmans ont également une présence significative dans la nation et représentent 17,2% de la population. Un faible pourcentage de Ghanéens pratique des religions indigènes. Cependant, beaucoup de ceux qui sont affiliés aux confessions dominantes continuent à tenir à certains éléments de leurs religions ancestrales.

Cuisine Ghanéenne

Un repas standard au Ghana se compose d’un plat de glucides de base servi avec des sauces souvent épicées, des soupes ou des ragoûts. Les tomates sont largement ajoutées aux soupes et aux ragoûts, qui ont donc une couleur rouge ou orange. Les aliments de base de l’alimentation sont le manioc et la banane plantain dans le nord du Ghana, le mil et le sorgho dans le sud du pays.

Les patates douces, le maïs et les haricots sont également utilisés dans divers plats. Le riz et le blé ont été introduits dans le pays récemment et prennent de plus en plus d’importance en tant qu’aliments de base du régime alimentaire. Le bœuf, l’agneau, la chèvre, le porc, le poulet, la dinde fumée, les escargots séchés, le poisson frit, les fruits de mer, etc. sont généralement ajoutés aux soupes et aux ragoûts de la cuisine ghanéenne. Une variété d’épices comme le thym, le gingembre, les poivrons, l’ail, le laurier, la noix de muscade, etc. sont également ajoutées. Récemment, la version ghanéenne d’un plat de riz populaire d’Afrique de l’Ouest, le Jollof, est devenue un mets très recherché par les touristes, le débat faisant rage pour savoir si le Jollof ghanéen est effectivement le meilleur.

Des pains de différents types comme le « pain au thé », le « pain brun », le pain de blé, le « pain au beurre », le pain d’avoine, le pain de seigle, etc. sont consommés au petit-déjeuner. Les boissons alcoolisées ghanéennes les plus consommées sont les boissons à base de maïs fermenté, le vin de palme, une bière locale à base de mil fermenté appelée pito, etc. Les boissons non alcoolisées les plus populaires sont les boissons au cacao, le « ahey », une boisson populaire chez les Ga, le yaourt à boire et le lait de soja.

Le Ghana a une riche tradition de contes.

Un large public apprécie toujours les contes populaires ghanéens et les épopées glorifiant les anciens chefs du pays. Kwaku Ananse, une araignée, est une figure populaire du folklore ghanéen. Il existe un petit nombre d’œuvres littéraires écrites dans les langues indigènes du pays. La littérature en anglais est cependant bien développée. Efua Sutherland, Ama Ata Aiddo et Ayi Kwei Armah sont des sommités de la littérature ghanéenne de renommée internationale.

Dans le folklore traditionnel ghanéen, Kwaku Ananse est décrit comme une araignée rusée. (Photo par Robert Anasch sur Unsplash)

Sports

Le sport est un outil majeur d’unité nationale et de cohésion sociale au Ghana. Le pays est une force sportive dominante sur le continent et peut se targuer d’exploits enviables, notamment en football et en boxe. Avec quatre trophées remportés lors de la Coupe d’Afrique des Nations et des médailles d’or lors des Coupes du monde des moins de 19 ans et des moins de 20 ans, le Ghana fait partie du club d’élite des puissances du football en Afrique.

Football

La nation a produit des grands noms du football comme Abedi Ayew « Pelé », Tony Yeboah, Samuel Osei-Kuffour, Nii Odartey Lamptey, Asamoah Gyan et André Dede Ayew, entre autres, tous de renommée internationale.

Boxe

En boxe, la nation a produit des légendes comme Azumah Nelson, David Kotei, Alfred « Cobra » Kotei, Ike « Bazooka » Quartey, entre autres, qui ont ébloui le monde au sommet de leur carrière.

Légendes d’Athlétisme: Alice Anum (à gauche) and Hannah Afriyie ( à droite)

Athlétisme

En Athlétisme, le pays a produit des talents phénoménaux qui ont concouru au plus haut niveau, notamment les olympiens Mike Ahey, Alice Anum, Hannah Afriyie et Ohene Karikari.

Le Ghana possède également des jeux indigènes mentaux et physiques intéressants tels que le bras de fer, l’ampe, le pilolo, l’alikoto, l’antoe-kyire, l’oware, etc. qui sont toutefois menacés de disparition en raison d’un manque d’institutionnalisation et de formalisation.

Autres sports

Tennis de table

Ethel Jacks – Championne de Tennis de Table (1964, 1968, 1974)

L’Art et l’artisanat

Le Ghana possède une riche tradition d’arts graphiques, d’artefacts et d’artisanat. Les artisans ghanéens excellent dans la sculpture du bois et continuent à obtenir une grande reconnaissance pour leur art. Au Ghana, des tabourets représentant des motifs abstraits ou des animaux sont sculptés dans de grands troncs d’arbre et ces tabourets deviennent des objets de vénération après la mort de leurs propriétaires. La sculpture est une autre forme d’artisanat du Ghana. Les techniques de moulage du fer et du bronze sont utilisées pour produire des épées de cérémonie, des poids en or et d’autres produits. Les artisans ghanéens produisent également des textiles et des poteries.

Mode

Le tissu kente est historiquement l’incarnation la plus unique de la richesse de la mode et de l’identité traditionnelle du Ghana. Le métier à tisser traditionnel, la création habile des motifs colorés et complexes du tissu kente le distingue comme un tissu digne de la royauté. Le tissu Kente est originaire de Bonwire, dans la région Ashanti du Ghana, et a gagné en acceptation et en reconnaissance dans le monde entier.

Musique et Danse

La vie sociale du Ghana est accentuée par la musique et la danse, que l’occasion soit endeuillée, solennelle ou joyeuse. Les spectacles de musique et de danse ghanéens étaient traditionnellement organisés dans le cadre de rites religieux ou politiques. Ils constituaient également un élément majeur des cérémonies de mariage, des cérémonies d’initiation et d’autres situations sociales. Aujourd’hui, si la musique et la danse continuent de servir ces objectifs, elles symbolisent également la culture du pays. Ces spectacles font partie des festivals culturels et des occasions publiques et sont devenus un argument de vente clé pour le tourisme local. Le Ghana Dance Ensemble de l’Université du Ghana est une institution culturelle de renommée mondiale. Aujourd’hui, les jeunes Ghanéens, en particulier ceux des zones urbaines, privilégient également les styles de musique et de danse contemporains. Le Highlife et le Hiplife sont les formes de musique et de danse modernes les plus populaires dans le pays. Ces types de musique et de danse sont généralement joués dans les boîtes de nuit urbaines. Le Ghana est véritablement le foyer de la culture africaine. Soyez les bienvenus.

Twitter

Follow our tweets and stay up to date.

📢 | #𝗔𝗳𝗿𝗶𝗰𝗮𝗻𝗚𝗮𝗺𝗲𝘀

• 𝗧𝗵𝗲 𝗣𝗿𝗲𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁'𝘀 𝗟𝗲𝗴𝗮𝗰𝘆 𝗳𝗼𝗿 𝘁𝗵𝗲 13𝘁𝗵 𝗔𝗳𝗿𝗶𝗰𝗮𝗻 𝗚𝗮𝗺𝗲𝘀 - 𝗙𝘂𝘁𝘂𝗿𝗶𝘀𝘁𝗶𝗰 𝗮𝗻𝗱 𝗮 𝗣𝗮𝗰𝗲𝘀𝗲𝘁𝘁𝗲𝗿

𝗥𝗘𝗔𝗗 - https://www.accra2023ag.com/the-presidents-legacy-for-the-13th-african-games-futuristic-and-a-pacesetter/

.#Accra2023

More Tweets...